Fabriquer son macérat huileux

Accueil / Nos recettes / Divers / Fabriquer son macérat huileux
Fabriquer son macérat huileux

Excépient : n.m lat. exceipiens, de excipiere “recevoir”. Substance neutre qui entre dans la composition d’un médicament, et qui sert à rendre les principes actifs plus faciles à absorber. Petit Robert 2006

Les excipients représentent environ 20% de la composition finale d’un cosmétique conventionnel contenant 0,1 à 1% de principe actif.

Notre peau ressemble à un mur de brique : les cellules d’eau appelée kératinocyte sont entourées d’un ciment gras. Ce ciment limite la perte d’eau (=déshydratation) et favorise l’élasticité de la peau.

renouvellement de peau
Structure de la peau

Info pas faux (!) Les composant terminant par ane/one…ne pénètrent pas l’épiderme et ont besoin de centaines d’années pour se dégrader dans l’environnement.

Les huiles minérales tel que la vaseline proviennent de l’industrie pétrochimique, les huiles végétales sont constitués d’extrait d’oléagineux pour la plupart riche en acide gras essentiel. Les huiles végétales recommandées dans nos vinaigrettes sont d’excellents cosmétiques !

Macérât Huileux :

Le macérât huileux est obtenu en infusant des plantes dans de l’huile végétale. Ces huiles contenant des extraits végétaux sont utiles pour les soins de la peau. Il peut être employer dans des baumes, des crèmes ou dans des huiles de massage.

  • Récolter la plante, le mieux ? le matin dès que la rosée s’est évaporée…
  • La faire macérer dans les 2h ou la faire sécher à l’abri de la lumière
  • Remplir un ½ bocal, bien tasser
  • Recouvrir d’huile en prenant soin de ne pas laisser la plante en contact avec l’air
  • Laisser macérer ±4 semaines pour les fleurs, ±6 semaines pour les feuilles
  • Exprimer avec un linge fin
  • Récolter dans un flacon préalablement stérile.
  • Peut se conserver 3/6/12 mois à l’abri de la lumière.

Huile Corporelle : qsp 20mL

De l’huile sur une peau grasse ? Oui madame ! Qu’on se le dise : les huiles végétales non comédogènes ne provoquent pas de boutons ! Si vous avez des boutons, ce n’est donc pas parce qu’une crème ou une huile est « trop grasse », mais bien parce que le produit « bouche » vos pores et que votre alimentation est peut-être déséquilibrée. Julien Kaybeck

  • 2 càs HV Noisette
  • 1 càs HV Souci
  • 1 gtt HE lavande aspic ou Géranium
  • une pointe de couteau Mica

Les plantes vulnéraires sont des plantes contenant une substance qui guérit les blessures. Cette liste en site plusieurs,

P1060359

la cosmétique naturelle vous invite à un parcours initiatique : Observez, rencontrez et suivez votre instinct, votre nez, votre toucher…

Achillée millefeuille : hémorroïdes, plaiesBouillon-blanc : hémorroïdes et engeluresBruyère (fleurs fraîches) : acné non écorché, dartres (tamponner)Camomille (fleur) : Rhumatismes et gouttes et aussi en compresse chaude autour de la gorge contre les extinctions de voix.Capucine (fleurs) : alopécie (chute des cheveux) ;-)Coings (fruits encore un peu verts, râpés) : irritations, peaux sèches et dartreusesIris : douleurs d’oreilles, mûrit le rhume, apaise la toux (application sur la poitrine), détergente et résolutive (avance les suppurations)Genièvre : douleurs névralgiques ou rhumatismales, lumbago, sciatique, points de côté, douleurs musculairesJasmin (fleurs fraîches ou sèches) : Douleurs (compresses)Laurier (feuilles) : rhumatismesLavande : douleurs, blessures, rhumatismes, enflures à la suite d’une chute, eczéma secLilas (fleurs et/ou  feuilles) : arthrite, rhumatismes, sciatiqueLierre terrestre (plante fraîche écrasée) : plaies (lotion et compresses)Lys : blanchit les tâches brunesMélilot (fleurs) : rhumatismes, goutteMillepertuis (fleurs) : brûlures, coups de soleil, plaies (en compresses), ulcères variqueux (lavage), sciatiques, goutte,douleurs des dents. Attention cette huile est photosensible, ne jamais appliquer avant une exposition au soleil.Myrte (feuilles) : contusions, entorse, ecchymosesOrigan (sommités récentes) : douleurs, lumbagosPrimevère  (fleurs fraîches) : Bleus, enflures, gonflements, toutes douleurs articulaires et musculaires. Attention ne pas appliquer sur les plaies Romarin (fleurs) : rhumatismesSauge (feuilles) : goutte et sciatiqueSerpolet (sommités fleuries) : douleurs névralgiques et sciatiqueNénuphar : couperosePeuplier (bourgeons) : gerçures, crevasses (onction), douleurs articulaires ou musculaires (friction)Roses : soins de la peau, adoucissante et émollienteSureau (fleurs) : brûluresViolettes (fleurs) : soins de la peau, adoucissanteMarjolaine : douleurs des rhumatismes, sciatique ou gouttes nasales contre le rhume, contre les maux de tête (en badigeon sur le front et les tempes)Menthe : préventif contre rhumes et refroidissements, une goutte dans chaque narine ou friction résolutive et fortifiantes contre lumbagos Souci : Brûlures, Contusions, hématomes, entorse, Crevasses, engelures, Dermatoses (acné, eczéma, dartres, psoriasis, mycoses, etc.), Piqûres d’insecte 

Le but de l’association « by Mimpi » est de partagez le monde du vivant qui nous entoure. C’est pourquoi je vous présente ces recettes provenant de livres d’auteurs ou extraites de mes recherches. Elles n’ont pour rôles que de vous initiez à vos propres analyses mais ne se prétendent pas ordonnance. L’avis médical est parfois conseillé. 

Bonne Patouille !!!