Du Rose à Joues pour les Princesses

| 0 Commentaires

Et oui pour une fois je vous présente une recette de maquillage. Du vrai maquillage pour les filles …

Avec les ateliers d’anniversaire pour les petites filles de nombreux petits micas se promènent dans mon LabO. Alors oui j’avoue je me suis laissée tenter.

Le saviez-vous ? Coco Chanel créa et introduisit le premier maquillage populaire : une poudre à visage blanche confectionné au départ pour le théâtre.

Les Egyptiens, comme d’habitude, n’était pas en reste concernant les cosmétiques et particulièrement le maquillage. Trois milles ans avant Jésus Christ il utilisait l’argile rouge, l’indémodable Rose ou encore le « peut être » fruit défendu : la figue pour colorer leurs joues.

C’est lors des croisées que ces nouveaux produits arrivent en Europe du Nord par bateau.

Au XVIe siècle le maquillage est fabriqué avec des produits très toxiques, dérivés d’ingrédients utilisés pour la peinture, et au début du XIX ils  contiennent encore du plomb !

Info pas faux (!) La Directive Européenne régissant les cosmétiques a été amendé pour la première fois en 1976, quand à la chasse à la baleine (cachalot) fut interdite en 1982.

TRAVAUX PRATIQUES

  • 3g d’Arrow root
  • 1g d’oxyde zinc
  • 0,4g mica cuivre

Mettre toutes les poudres dans le mortier et bien les mélanger.

ou

  • 4g de glycérine
  • 10gouttes de colorant betterave
  • 0,2g mica cuivre
  • 3 gouttes de conservateurs ou de pépin de pamplemousse

Verser directement dans le pot la glycérine, puis le colorant, les micas et le conservateur. Bien mélanger.

Il est possible de rajouter 3 gouttes d’arômes juste pour le plaisir !!

La pose la plus courante et la plus simple consiste à sourire exagérément et de poser le fard sur les pommettes réhaussées.

Le fard existe en poudre, en mousse ou en crème mais les crèmes sont à proscrire sur les peaux grasses.

Astuce pour nettoyer les anciens flacons et retirer les micas ( petites molécules très volatiles ) rincer les avec du lait .

Laisser un commentaire

Champs Requis *.