Un galet effervescent pour le bain

| 0 Commentaires

 » Mouvement,  vivacité, intensité, et aussi l’allégresse »  sont les termes employés pour définir l’effet gustatif des vins de Champagne .

L’effervescence n’est pas une invention mais bien une réaction chimique dont le gaz carbonique ou dioxyde de carbone (CO2) en résulte en transformant les ingrédients initialement présents. Ici c’est l’acide citrique (acide organique) qui réagit avec du bicarbonate de soude (carbonate).

Le saviez-vous ? Lors de la réaction en présence d’eau, la molécules d’acide citrique peut donner 3 ions H+. Notre recette contient donc moins, en terme de poids, d’acide citrique que de bicarbonate de soude.

Des mois, même des années que j’essaie d’apprivoiser cette recette. Avec la perspective d’un nouvel atelier de 220 enfants en Décembre, je n’avais plus le choix, c’était LE moment de LA dompter !!

J’ai remonté les manches, et entourées de manuels avertis nous avons fabriqué, peaufiné puis les mains dans l’eau nous avons testé.

Même si nous sommes en plein de cours de chimie, la technique pour fabriquer ce galet n’a rien de sorcier. Mais le truc à savoir, l’objet indispensable avec lequel il est nécessaire de s’allier pour réussir ce petit mélange c’est le vaporisateur ou plutôt le brumisateur .

Info pas faux (!!) Les actifs d’acide ascorbique (vitamine C) et d’acide acétylsalicilique (aspirine) sont les acides de la réaction mais ce sont aussi les actifs de vos comprimés effervescents.

Comme le disait si bien Antoine (Lavoisier bien sûre !!)  » rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme « . En route donc pour une première approche de la chimie avec les enfants, de façon ludique et fort sympathique . Vous allez voir, mieux que nous, ils savent où se trouve l’acide citrique dans nos rayons alimentaires …

TRAVAUX PRATIQUES

  • 90g de bicarbonate de Soude
  • 30g d’acide citrique
  • 15g de maeizena
  • 5g d’HV de votre choix (ici macérât de lavande)
  • 8gtt d’arôme
  • 3g de colorant nature
  • moule : sphère, cœur, étoile… Ici sphère de 33mm de diamètre.

Peser puis verser dans un large récipient tous les sels (bicarbonate de soude, acide citrique, maïzena). Mélanger à la main, puis introduire les arômes et le colorant, mélanger à nouveau .

Attention c’est parti… humidifier le mélange jusqu’à obtenir du sable mouillé. Petit à petit et sans trop mouiller la préparation, sinon la réaction peut commencer et se finir dans la boule, sauf que la boule peut se fêler sous la pression !!!! Si si si 😉

Pour savoir si l’humidité est bonne, prenez une petite poignée du mélange et fermez votre paume comme si vous souhaitiez faire une boule. Si une boule se forme et se casse c’est bon. Si ce n’est encore que des grains : humidifiez encore. Si vous avez une belle boule bien formée, peut être pouvez vous préservez votre boule en plastique pour la prochaine fois, et formée la forme que vous souhaitez à la main.

Lorsque vous avez obtenue la texture recherchée, tassez la préparation dans chaque demi-sphère, puis rejoignez et fermez la boule.

 » Du vin d’Ay la mousse pétille, – En chatouillant les fibres du cerveau, – Y porte un feu qui s’exhale en bons mots. » Voltaire

Laisser un commentaire

Champs Requis *.