Comment optimiser la vie des produits « faits maison »

| 0 Commentaires

Depuis la nuit des temps l’Homme s’ingénie pour conserver ses aliments : sallage, fumage, accidifiaction… C’est à partir du XIXe siècle avec l’arrivée de l’agro-alimentation  qu’il va isoler les conservateurs chimiques dans le but de mieux conserver mais aussi de sécuriser les produits mis sur le marché.

Cette découverte va être croissante car l’industrialisation va bouleverser nos habitudes de consommation.

De nos jours, les produits fabriqués n’arrivent pas dès le lendemain sur nos étalages. Ils voyagent, traversent parfois des océans et subissent des changements brutaux de température. L’industrie cosmétique va alors introduire des stabilisants dans les formulations, afin que l’émulsion de notre crème de jour reste bien crémeuse…

L’un des intérêts de fabriquer ses cosmétiques est de limiter les ingrédients au strict minimum. De ne choisir que ce dont nous avons réellement besoin.

Dans ce cas est-il possible de garder sa crème ou son liniment fait maison plus de quelques jours ?

Il faut savoir qu’une préparation qui ne contient pas de phase aqueuse (eau, hydrolat, jus…) et qui est réalisée dans de bonnes conditions, n’attire pas le développement des bactéries. Est-ce que votre bouteille d’huile d’olive à côté de la gazinière moisi avant que vous l’ayez toute consommée ?

Pour le cas du liniment par exemple, afin d’optimiser sa qualité, il est possible de rajouter des anti-oxydants tel que l’huile de germe de blé, appelée Vitamine E. Ils permettent de ralentir le rancissement des huiles.

Les premiers gestes réalisés autour de la fabrication d’un cosmétique maison sont primordiaux, voici quelques conseils à adopter pour garder son cosmétique en bonne santé :

  • Lavez soigneusement vos mains
  • Nettoyez et stérilisez* votre plan de travail
  • Stérilisez* le matériel de fabrication (casserole, bol, becher, fourchette, couteau…) et ses flaconnages
  • Munissez vous d’un  contenant stéril pendant la manipulation dans lequel vous déposerez les ustensiles
  • Mesurez toujours les ingrédients séparément
  • Ne reversez jamais le surplus d’un ingrédient mesuré dans le contenant d’origine (sauf si la bouteille est finie) : Si malgré vos précautions un germe a survécu vous risquez de contaminer toute la bouteille;-( )
  • Evitez les interruptions, les courants d’air, les manches qui baignent…
  • Lors des temps de chauffe respectez les précautions d’usages afin d’éviter les brûlures ou projections
  • Vos préparations doivent être étiquetées avec le nom, l’usage, les ingrédients, la date de fabrication et le temps de conservation
  • Conservez votre préparation au frais et pour certaines (savons) à l’abri de la lumière
  • Limitez l’introduction de germes lors de l’application de votre soin : ayez les mains propres, utilisez des spatules ou encore préférez des flacons à pompes (mais plus difficile à stériliser 😉
  • Réalisez des tests allergènes dans le pli du coude 48h avant l’utilisation d’un nouvel ingrédient
  • Les Huiles Essentielles doivent toujours être manipulées avec beaucoup d’attention, certaines peuvent être dermocaustique, d’autres photosensibilisantes, demandez toujours l’avis d’un pharmacien.

*Stérilisez avec de l’alcool à 90°, du vinaigre blanc, ou 10mn dans l’eau bouillante,  essuyez ensuite avec des compresses stériles ou des feuilles d’essui tout.

« La prévoyance ne doit pas stériliser l’avenir; elle doit préparer ses voies. » Citation de Tristan Bernard

 

Image récupérée sur internet.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.